fbpx

2021 Bourses d’été pour étudiants en recherche

Les candidatures pour les bourses d'études 2021 sont maintenant ouvertes. La date limite de soumission des candidatures est le 19 février 2021.

Image is not available

Psoriasis and Beyond

Nous sommes heureux d'annoncer le lancement de l'enquête internationale Psoriasis and Beyond, en partenariat avec IFPA. L'enquête vise à découvrir comment le psoriasis et le rhumatisme psoriasique peuvent avoir un impact sur la vie des individus.

Pendant cette période d'incertitude, nous partagerons des nouvelles et des informations relatives aux risques et aux impacts de COVID-19. Veillez à rester à jour et à prendre soin de vous.

Image is not available
Image is not available

COVID-19

#PsoIntimate

Joignez-vous à nous le jour de la Saint-Valentin pour le lancement de notre campagne #PsoIntimate. Une campagne qui vise à discuter de l’impact que le psoriasis peut avoir sur les relations intimes.

previous arrow
next arrow
Shadow
Slider

Il existe de nombreuses maladies chroniques qui ont un impact important sur la vie quotidienne des personnes qui en souffrent sans toutefois que des signes visibles puissent être remarqués. La personne inconnue dans le bus qui souffre d’hypertension, ou l’entraîneur de football qui gère son diabète ne se verraient pas attribuer une « étiquette » associée à leur état de santé par un passant ou même une personne de leur entourage. En revanche, le psoriasis et d’autres affections cutanées sont visibles par d’autres personnes, ce qui a un impact important sur l’estime de soi, le travail, les études, les interactions sociales et les relations intimes. La Saint-Valentin approche à grands pas et, alors que certains envisagent avec enthousiasme des moyens de faire la fête avec leur partenaire, d’autres font face aux conséquences liées à leur psoriasis sur leur état émotionnel, leur image de soi et leurs peurs. Si vous êtes dans cette situation, vous n’êtes pas seul. Nous espérons que cet article pourra vous rassurer, vous et votre partenaire, et vous permettre de profiter de la Saint-Valentin pour ce qu’elle signifie : la célébration de l’amour inconditionnel.

 

Les conséquences physiques du psoriasis sur les relations

Le psoriasis est une maladie inflammatoire de la peau courante qui se manifeste par une éruption cutanée surélevée et squameuse se retrouvant n’importe où sur le corps1-3. Les éruptions peuvent être douloureuses et démanger, et parfois couvrir une partie importante de la peau, y compris les parties génitales. Des personnes ont déclaré avoir été laissées de côté et ne pas s’être ressenties attirantes en raison de leur psoriasis, particulièrement chez celles qui ont entamé une nouvelle relation intime5. Ne pas se sentir attirantes, la stigmatisation et le stress réunis font que certaines personnes évitent complètement les relations intimes.

Cela est particulièrement vrai chez les personnes atteintes de psoriasis génital. Il a été démontré que cette population souffre de troubles de la fonction sexuelle et, par conséquent, a des relations sexuels complètes moins fréquemment, évite les relations sexuelles et voit son désir sexuel diminué6-9. Les personnes peuvent ressentir des douleurs, une exacerbation des symptômes pendant ou après les rapports sexuels et pour cette raison éviter les rapports sexuels. Il a été démontré que le psoriasis génital reste non traité dans près de deux tiers des cas de psoriasis en raison de la stigmatisation, de la gêne et de la peur d’être jugé par un médecin6,10. N’ayez pas peur d’avoir une conversation avec vos médecins et de leur demander des traitements qui ciblent le psoriasis génital ! Si vos médecins ne vous demandent pas explicitement comment le psoriasis affecte votre vie sexuelle, dites-leur ! Cette information est importante pour vos soins et votre plan de traitement, et votre médecin sera peut-être plus sensibilisé à l’avenir à poser des questions sur la santé sexuelle des personnes atteintes de psoriasis qui viennent en consultation.

La diminution de l’intimité dans le couple est l’un des impacts physiques les plus importants du psoriasis. Une étude menée à l’Université de Western Ontario a montré que 60 % des personnes atteintes de psoriasis qui ont connu une baisse de leur activité sexuelle l’ont attribué à leur apparence, alors que seulement environ 15 % l’ont attribué à une diminution de l’intérêt de leur partenaire11. Cela révèle clairement l’importance d’une image positive du corps, et comment une image de soi négative peut avoir un impact sur les relations intimes.

 

Les conséquences émotionnelles du psoriasis sur les relations

Nous sommes souvent nos plus sévères détracteurs et les personnes atteintes de psoriasis ne font pas exception. Le psoriasis est associé à des taux plus élevés de problèmes de santé mentale comme l’anxiété et la dépression. Les changements d’humeur, l’anxiété due à l’évolution des symptômes et la honte ne sont que quelques-uns des effets produits par le psoriasis2. Il est facile d’imaginer comment ces conséquences pourraient se répercuter sur tous les aspects de la vie, y compris les relations. Cela dit, un changement dans la manière de voir les choses, passant du ressentiment et de la honte au contrôle et à la compréhension, peut avoir une influence significative sur la qualité de vie. Penser régulièrement à ce que vous ressentez au présent afin d’apprendre à reconnaître les signes personnels qui indiquent le moment où le psoriasis commence à avoir un impact sur votre humeur et votre relation intime. Sachez qu’une relation intime forte et saine commence par vous-même. Les meilleurs moyens de maîtriser le psoriasis sont les soins médicaux appropriés, la réduction du stress, l’exercice et une alimentation saine. N’ayez jamais peur de demander l’aide de professionnels de la santé lorsque votre psoriasis n’est pas maîtrisé ou lorsqu’il a des répercussions importantes sur votre humeur.

 

Parler à votre partenaire de votre psoriasis

Honnêteté et ouverture sont essentielles lorsque vous discutez du psoriasis avec votre partenaire. Premièrement, aborder des sujets gênant dans le cadre d’une nouvelle relation peut être moins difficile lorsque vous vous sentez confiant et disposé à répondre aux questions. L’humour peut aussi aider, mais essayez de ne pas vous rabaisser, car vous êtes digne d’amour !

Beaucoup de gens ne connaissent pas le psoriasis et peuvent croire à tort que c’est contagieux. Il est important d’aborder cette préoccupation courante avec votre partenaire. Les normes de beauté évoluent, et de plus en plus de célébrités et de personnes influentes parlent franchement de leurs problèmes de peau. Par exemple, Kim Kardashian, une personnalité médiatique américaine, a récemment commencé à s’ouvrir au sujet de son psoriasis et de son arthrite psoriasique [en anglais]. Cara Delavigne, mannequin, actrice et chanteuse, a également parlé récemment de son expérience du psoriasis [en anglais] et de la façon dont le manque de connaissances a fait que des gens avec lesquels elle travaillait ont eu peur de la toucher, craignant que son affection ne soit contagieuse. Bien que ce soit un défi, vous pouvez avoir un impact important en informant votre entourage, y compris votre partenaire, de votre expérience du psoriasis.

Ne laissez pas l’éléphant s’installer dans la pièce ! Si vous y pensez, faites-le savoir et parlez-en.

 

Rencontres intimes

Le monde des rencontres peut certainement être intimidant. Avec l’avènement des rencontres en ligne (surtout pendant la pandémie), la vanité est souvent la différence entre un coup de doigt vers la droite ou la gauche. Les rencontres en ligne viennent certainement avec leurs défis, mais être honnête tôt dans une relation pour ce qui est de son psoriasis et de ses répercussions sur sa vie peut aider à développer la relation. Vous pourriez utiliser ces discussions initiales et les étapes lorsque vous faites connaissance l’un et l’autre pour aborder le sujet avec un langage positif. Aborder le sujet avec une attitude positive peut créer une occasion d’échanger des questions et d’avoir une conversation positive. Vous avez dû faire face à des défis pour gérer votre psoriasis et vous devriez être fier de la façon dont vous les avez relevés.

Malheureusement, nous ne sommes pas à l’abri de la stigmatisation et de la critique. Si vous faites l’objet de réactions négatives liées à votre psoriasis, essayez de ne pas être frustré et sachez que ce n’est pas votre faute. Il est probable que la personne qui a réagi négativement ne connaisse pas bien ce qu’est le psoriasis. Faire face à la stigmatisation est épuisant sur le plan émotionnel et il est très difficile de réagir sur le moment. Si vous vous en sentez capable, encouragez cette personne à faire des recherches pour elle-même. Si c’est trop pour vous sur le moment, prenez un peu de recul, distancez-vous de la situation et sachez que vous n’êtes pas responsable des réactions des autres.

 

Éléments à considérer durant la relation intime 

Lorsqu’il s’agit d’intimité, veillez à être aussi à l’aise que possible. Certaines personnes peuvent avoir des difficultés à exposer leur peau à leur nouvelle ou nouveau partenaire, alors allez-y un pas à la fois. La première étape peut consister à montrer des photos de psoriasis à votre partenaire. Si vous progressez vers une relation plus intime, ayez peut-être une conversation à l’avance. Parlez-en, exprimez vos craintes, ce qui vous excite et tout ce qui pourrait s’insinuer et vous distraire durant ce moment intime.

N’ayez pas peur que le psoriasis se mette sur votre chemin lorsque vous choisissez ce que vous allez porter vos vêtements. Trouvez quelque chose qui vous fait vous sentir séduisante ou séduisant, et confiante ou confiant. Choisissez des tissus qui n’irritent pas votre peau, comme la soie ou le coton, et assurez-vous que votre peau est bien hydratée pour minimiser l’aspect squameux du psoriasis. Sachez que vous pouvez communiquer avec votre partenaire si les choses deviennent inconfortables ou douloureuses. Les lubrifiants peuvent aider à réduire la friction, la douleur et l’inconfort qui en découlent. Optez pour des lubrifiants non parfumés, car le parfum peut irriter la peau ou même provoquer des réactions allergiques. Après la relation intime, nettoyez doucement la peau et appliquez un hydratant non parfumé pour aider à garder votre peau saine et éviter l’irritation.

Nous ne pouvons pas choisir la peau que nous avons, mais nous pouvons contrôler la façon dont nous nous traitons et notre manière pour voir les choses du bon côté. Il est clair que vivre avec le psoriasis peut être très difficile. Soyez bon avec vous-même et réalisez que votre corps est incroyablement capable et puissant. Montrer qu’on a de l’amour et de la compréhension pour notre peau encourage les autres en faire autant, qu’ils soient notre partenaire, un membre de la famille, une amie ou une amie ou même une personne qui nous est inconnue.

 

Références

  1. Lahousen T, Kupfer J, Gieler U, Hofer A, Linder MD, Schut C. Differences between psoriasis patients and skin-healthy controls concerning appraisal of touching, shame and disgust. Acta Derm Venereol. 2016;96. doi:10.2340/00015555-2373
  2. Sumpton D, Kelly A, Tunnicliffe DJ, et al. Patients’ Perspectives and Experience of Psoriasis and Psoriatic Arthritis: A Systematic Review and Thematic Synthesis of Qualitative Studies. Arthritis Care Res. 2020;72(5). doi:10.1002/acr.23896
  3. Feldman SR, Malakouti M, Koo JYM. Social impact of the burden of psoriasis: Effects on patients and practice. Dermatol Online J. 2014;20(8).
  4. Young M. The psychological and social burdens of psoriasis. Dermatol Nurs. 2005;17(1).
  5. Magin P, Heading G, Adams J, Pond D. Sex and the skin: A qualitative study of patients with acne, psoriasis and atopic eczema. Psychol Heal Med. 2010;15(4). doi:10.1080/13548506.2010.484463
  6. Yang E, Beck K, Sanchez I, Koo J, Liao W. The impact of genital psoriasis on quality of life: a systematic review. Psoriasis Targets Ther. 2018;Volume 8. doi:10.2147/ptt.s169389
  7. Meeuwis KAP, Van De Kerkhof PCM, Massuger LFAG, De Hullu JA, Van Rossum MM. Patients’ experience of psoriasis in the genital area. Dermatology. 2012;224(3). doi:10.1159/000338858
  8. Cather JC, Ryan C, Meeuwis K, et al. Patients’ Perspectives on the Impact of Genital Psoriasis: A Qualitative Study. Dermatol Ther (Heidelb). 2017;7(4). doi:10.1007/s13555-017-0204-3
  9. Ryan C, Sadlier M, De Vol E, et al. Genital psoriasis is associated with significant impairment in quality of life and sexual functioning. J Am Acad Dermatol. 2015;72(6). doi:10.1016/j.jaad.2015.02.1127
  10. Meeuwis KAP, De Hullu JA, Inthout J, et al. Genital psoriasis awareness program: Physical and psychological care for patients with genital psoriasis. Acta Derm Venereol. 2015;95(2). doi:10.2340/00015555-1885
  11. Gupta MA, Gupta AK. Psoriasis and sex: A study of moderately to severely affected patients. Int J Dermatol. 1997;36(4). doi:10.1046/j.1365-4362.1997.00032.x
Rédigé par :      Selena Osman, MSc, Faculté de médecine, Université deCalgary
Harry (Chaocheng) Liu, MD, Département de dermatologie et de la science cutanée, Université de la Colombie-Britannique
7 février 2021
Révisé par :     Dr David Adam, 10 février 2021
Traduit par :    Liliane Chénard, 13 février 2021

Plus de 40 % des personnes atteintes de psoriasis ressentent de la fatigue dont l’intensité et la durée varient d’une personne à l’autre1. Cette fatigue ne doit pas être confondue avec celle qui est normale, car la fatigue associée au psoriasis peut ne pas s’améliorer après le repos. Ses symptômes sont les suivants :

  • un sentiment de fatigue accablante, qui peut persister même après une bonne nuit de sommeil \
  • un manque d’énergie ;
  • une sensation d’épuisement physique ou mentale2, 3.

Pourquoi est-ce que je ressens cette fatigue et quelle en est la cause ?

Les mécanismes exacts qui provoquent la fatigue liée au psoriasis ne sont pas clairs. On pense que celle-ci peut être un sous-produit de l’inflammation, qui est également le mécanisme par lequel les symptômes apparaissent dans la peau et les articulations. Le processus d’inflammation dans le corps est très compliqué ; la libération d’un assortiment de substances chimiques puissantes est déclenchée et les quantités relâchées surpassent celles normalement présentes dans le corps.

Pour de nombreuses personnes, la fatigue est le symptôme le plus gênant de la maladie, et elle ne doit pas être minimisée. La fatigue peut interférer avec les fonctions physiques, mentales et sociales et, ultimement conduire à l’abandon des activités sociales habituelles, entraîner des congés de maladie et de l’invalidité. Il est important d’être conscient des symptômes de la fatigue et d’apprendre à les gérer afin de mener une vie quotidienne plus heureuse et plus saine.4

 

Comment la fatigue liée au psoriasis affecte-t-elle mes relations ?

La fatigue liée au psoriasis peut souvent avoir un impact indirect sur les relations avec vos partenaires et votre famille. Les perturbations du sommeil, la baisse du niveau d’énergie et la diminution de la productivité peuvent obliger votre partenaire à assumer davantage de responsabilités (tâches ménagères, sources de revenus supplémentaires). Ces changements et ce déséquilibre dans les activités quotidiennes pourraient occasionner une tension dans la relation.5

L’altération de la fonction sexuelle est également présente chez plus de 40 % des hommes et des femmes atteints de psoriasis.6 Ce changement pourrait être dû à une baisse de l’estime de soi selon la partie du corps affectée par les éruptions, mais aussi à l’anxiété, à la dépression et à la fatigue. Il est important de noter l’impact du psoriasis sur votre vie sexuelle et d’en parler lors de vos visites chez un dermatologue. Il faut être conscient de l’interaction entre les symptômes de fatigue et les changements de la fonction sexuelle afin de prendre les mesures nécessaires pour améliorer la satisfaction générale que procure la vie.7

 

Que puis-je faire pour gérer et remédier à la fatigue liée au psoriasis ?

La fatigue peut être gérée par des interventions générales sur le mode de vie :

  • Faire de l’exercice régulièrement8
    • Faire de l’exercice peut être difficile en raison des douleurs musculaires et articulaires (sans parler de la fatigue), toutefois faites-en autant que vous pouvez sans ajouter douleur ou stress supplémentaire
    • Cardio léger à modéré — vélo, aviron, natation, marche
  • Maintenir un horaire régulier de veille et de sommeil et pratiquer une bonne hygiène de sommeil9
    • Se coucher et se réveiller à peu près à la même heure (~22 h à 7 h)
    • Réduire le temps d’écran 1 à 2 heures avant le coucher
    • Limiter la consommation de caféine
    • Évitez les somnifères, la nicotine et l’alcool, car bien ces substances peuvent être efficaces pour vous endormir, elles perturbent votre sommeil
    • Dormir dans une chambre froide et sombre
  • Adoptez un régime alimentaire riche en fruits et légumes (idéalement 5 à 10 portions ou plus), faible en graisses saturées (animales) et faible en sucre ; évitez autant que possible les aliments transformés10
    • Légumes à feuilles vertes
    • Poisson, avocat, noix
    • Mangez régulièrement et essayez de perdre du poids si vous êtes en surpoids

N’oubliez pas de parler à votre dermatologue des symptômes de la fatigue. Certains médicaments contre le psoriasis sont plus efficaces que d’autres pour améliorer ces symptômes. Prenez vos médicaments pour le psoriasis comme prescrits, car ils peuvent aider à soulager vos symptômes de fatigue et finalement améliorer votre qualité de vie.

Être en couple avec une personne atteinte de psoriasis et comprendre la fatigue

Le soutien des partenaires est très important pour gérer la fatigue. Il est important que les partenaires prennent le temps et comprennent qu’il s’agit d’un symptôme commun, au-delà de la fatigue normale, qui « va et vient ». Voici quelques conseils pour aider à soutenir votre partenaire vivant avec le psoriasis :

  • Votre partenaire qui souffre de psoriasis peut avoir honte ou essayer de minimiser ses symptômes. Faites de votre mieux pour maintenir un dialogue ouvert, pour « vérifiez » de temps en temps pour savoir comment ça va, et faites de votre mieux.
  • Acceptez que ce ne soit pas la faute de votre partenaire, que ce n’est pas de la paresse. Le traitement du psoriasis est un processus complexe et continu et il peut avoir de bonnes et de mauvaises journées.

Autres points importants11, 12

  • Prenez soin de votre santé mentale. Les symptômes du psoriasis ont une composante saisonnière et ont tendance à s’aggraver pendant les mois d’hiver, lorsque la peau est plus susceptible d’être sèche et de démanger.
  • L’épuisement mental et physique, et une mauvaise image de soi peuvent être aggravés par une activité physique réduite et une dépression saisonnière.
  • Reconnaissez les symptômes de dépression, d’agitation et d’anxiété associés à votre fatigue et faites de votre mieux pour en discuter ouvertement avec votre partenaire, vos amis proches, votre médecin de famille et votre dermatologue.
  • Envisagez de pratiquer la méditation consciente et les techniques de relaxation pour réduire votre stress général et améliorer la qualité de votre sommeil.
  • Si les symptômes de fatigue ou de dépression saisonnière sont suffisamment graves, ils pourraient contribuer à être moins actif et à perturber votre vie quotidienne. Votre médecin de famille peut recommander un traitement additionnel pour votre humeur et votre santé mentale.

 

Références:

  1. Skoie IM, Dalen I, Ternowitz T, Jonsson G, Kvivik I, Norheim K et al. Fatigue in psoriasis: a controlled study. Br J Dermatol 2017;177:505-12.
  2. Rosen CF. Fatigue and psoriasis. Br J Dermatol 2017;177:346-7.
  3. Carneiro C, Chaves M, Verardino G, Drummond A, Ramos-e-Silva M , Carneiro S. Fatigue in psoriasis with arthritis. Skinmed 2011;9:34-7.
  4. Skoie IM, Ternowitz T, Jonsson G, Norheim K , Omdal R. Fatigue in psoriasis: a phenomenon to be explored. Br J Dermatol 2015;172:1196-203.
  5. Young M. The psychological and social burdens of psoriasis. Dermatol Nurs 2005;17:15-9.
  6. Duarte GV, Calmon H, Radel G , de Fátima Paim de Oliveira M. Psoriasis and sexual dysfunction: links, risks, and management challenges. Psoriasis (Auckl) 2018;8:93-9.
  7. Duarte GV, Calmon H, Radel G , de Fátima Paim de Oliveira M. Psoriasis and sexual dysfunction: links, risks, and management challenges. Psoriasis (Auckl) 2018;8:93-9.
  8. Sharif K, Watad A, Bragazzi NL, Lichtbroun M, Amital H , Shoenfeld Y. Physical activity and autoimmune diseases: Get moving and manage the disease. Autoimmun Rev 2018;17:53-72.
  9. Henry AL, Chisholm A, Carter LA, Bundy C, Griffiths CEM , Kyle SD. The relationship between sleep disturbance, symptoms and daytime functioning in psoriasis: a prospective study integrating actigraphy and experience sampling methodology. Sleep Med 2020;72:144-9.
  10. Ko SH, Chi CC, Yeh ML, Wang SH, Tsai YS , Hsu MY. Lifestyle changes for treating psoriasis. Cochrane Database Syst Rev 2019;7:Cd011972.
  11. Wu JJ, Feldman SR, Koo J , Marangell LB. Epidemiology of mental health comorbidity in psoriasis. J Dermatolog Treat 2018;29:487-95.
  12. Ferguson FJ, Lada G, Hunter HJA, Bundy C, Henry AL, Griffiths CEM et al. Diurnal and seasonal variation in psoriasis symptoms. J Eur Acad Dermatol Venereol 2020.
Rédigé par :        Richie Jeremian,PhD, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université McGill
                            Yuliya Lytvyn, PhD, Faculté de médecine Temerty, Université de Toronto, 7 février 2021
Révisé par :         Dr David Adam, 10 février 2021
Traduit par :       Liliane Chénard, 13 février 2021

Qu’est-ce que le psoriasis génital ?

Le psoriasis est une maladie auto-immune chronique qui touche environ jusqu’à 3 % des personnes au Canada. Les hommes et les femmes sont touchés de la même façon. Cette maladie provoque des plaques rouges et squameuses sur le corps.

Le psoriasis génital est un type de psoriasis inversé, c’est-à-dire que des parties du corps comme les plis des aisselles, de l’aine et des fesses sont susceptibles être affectées. De nombreuses personnes atteintes de psoriasis auront des lésions sur ces parties du corps. Le psoriasis inversé est peu déclaré, car les personnes sont souvent trop gênées pour discuter de leurs symptômes avec leur fournisseur de soins de santé (Fouéré et coll.). Le traitement approprié peut aider à éliminer la démangeaison et à faire disparaître le psoriasis.

 

Symptômes

La peau de la région génitale est très sensible et fragile, ce qui la rend plus susceptible aux irritations causées par des produits chimiques et des vêtements ou autres facteurs. Les irritants les plus courants comprennent les tampons, les vêtements serrés, le rasage, la sueur, les lubrifiants, les écoulements et les savons. Le psoriasis génital est généralement accompagné par des démangeaisons. Il se présente généralement sous la forme de plaques cutanées rouges qui démangent. Celles-ci ont un contour net et ne sont pas squameuses (pas d’écailles) comme celles qu’on observe couramment sur les autres parties du corps atteintes de psoriasis.

Chez la femme, le psoriasis affectant la vulve a tendance à être symétrique (il apparait des deux côtés), avec des plaques rouges ou grises visibles sur les grandes lèvres (Welsh et coll.).

Chez l’homme, le psoriasis génital peut affecter à la fois la peau du scrotum et du pénis. La zone la plus souvent touchée est le gland, qui est l’extrémité du pénis.

 

Diagnostic

Le diagnostic de psoriasis génital est établi sur la base d’un examen clinique effectué par votre fournisseur de soins de santé. Lorsque votre médecin vous interroge sur vos antécédents médicaux, il peut vous demander si d’autres membres de votre famille sont atteints de psoriasis et vous poser des questions sur vos activités sexuelles et sur les lésions cutanées d’autres parties du corps. Vos parties génitales pourraient être examinées si le psoriasis affecte d’autres parties de votre corps. La présence de psoriasis pourrait être recherchée sur d’autres parties du corps, comme les ongles, le cuir chevelu et derrière les oreilles. Le psoriasis génital peut ressembler à d’autres affections comme la dermatite, la candidose, la balanite, la vulvite, la syphilis et certains cancers de la peau (Meeuwis et coll.).

 

Traitement

Les organes génitaux sont une zone particulièrement difficile à traiter en raison de la chaleur, la friction et l’humidité qui leur sont associées. Le traitement du psoriasis génital est généralement topique. Un traitement conservateur commence par utiliser des hydratants doux et éviter tout ce qui est susceptible d’irriter la peau de cette partie du corps (Edwards et coll..). L’option la plus courante est l’application de corticostéroïdes topiques et le traitement commence souvent par un stéroïde faible. Parmi les autres agents couramment prescrits figurent les inhibiteurs topiques de la calcineurine. La photothérapie, bien qu’elle soit utilisée pour d’autres parties affectées, n’est pas recommandée pour le traitement du psoriasis sur les zones génitales (Menter et coll.). Si tous les traitements topiques échouent chez une personne atteinte, des traitements systémiques (petites molécules ou produits biologiques) sont initiés dans certains cas (Bangsgaard et coll.) Il est important de noter qu’il n’existe pas un traitement unique qui fonctionne pour tout le monde. Vous devrez peut-être essayer plusieurs traitements avant de trouver celui qui vous convient le mieux.

 

Changements de style de vie

Vous pouvez prendre certaines mesures pour éviter d’irriter votre psoriasis génital. Lorsque vous le traitez, suivez le traitement que votre dermatologue a prescrit spécifiquement pour cette partie du corps. Les traitements destinés à d’autres parties du corps peuvent être dangereux pour les organes génitaux. Utilisez des nettoyants doux et non parfumés dans le bain. Évitez les savons et nettoyants corporels antibactériens, car ils peuvent irriter la peau délicate des parties génitales. Hydratez fréquemment pour réduire l’irritation, surtout après le bain. Portez des vêtements et des sous-vêtements amples afin de réduire la friction entre la peau et ceux-ci.

 

Se sentir honteux

Le psoriasis génital est une affection gênante pour de nombreuses personnes. Souvent, elles ne savent pas où chercher des conseils professionnels ou ont trop honte de révéler leur affection à un fournisseur de soins de santé. Pour aggraver les choses, le manque de sensibilisation amène les gens à confondre psoriasis génital et infections sexuellement transmissibles. Les personnes atteintes pourraient essayer de traiter leur psoriasis génital avec d’autres remèdes, ce qui peut aggraver leur état. Une bonne communication entre l’équipe multidisciplinaire de fournisseurs de soins de santé et la personne traitée est très importante pour améliorer la qualité de vie de cette dernière.

 

Choses à considérer lors de relations intimes

Le psoriasis génital peut avoir un impact très négatif sur la qualité de vie. Il s’agit d’une affection qui touche la santé physique, psychosociale et émotionnelle d’une personne. Le psoriasis a des conséquences plus importantes sur le bien-être général que de nombreuses maladies chroniques, notamment les maladies cardiovasculaires et le diabète. Plus de 80 % des personnes atteintes de psoriasis déclarent avoir des difficultés dans leurs relations avec les autres (Finlay et Coles).

Le psoriasis qui affecte les organes génitaux et le visage peut être associé à des idées suicidaires et à la dépression. Dans certaines études, près de 10 % des sujets ont déclaré souhaiter mourir (Gupta et coll.). Une étude récente sur la qualité de vie et la vie sexuelle des personnes atteintes de psoriasis a conclu que celles qui présentent des lésions génitales font état d’une qualité de vie inférieure à celle des personnes n’ayant pas ces lésions. La détresse sexuelle est plus importante lorsque la peau des parties génitales est affectée et les personnes atteintes estiment généralement que l’attention accordée par les professionnels de santé aux défis sexuels auxquels elles font face est insuffisante (Meeuwis et coll.). Les principaux facteurs de diminution de l’activité sexuelle chez les personnes atteintes de psoriasis sont la honte et la gêne liées à leur apparence physique, la baisse du désir sexuel, la desquamation de la peau et l’inconvénient lié à l’utilisation de traitements topiques (Meeuwis et coll.).

Vous pouvez toujours profiter de relations intimes si vous souffrez de psoriasis génital. Vous pouvez réduire l’irritation en suivant quelques mesures de base et il est important de respecter les traitements topiques. En gardant le contrôle du psoriasis autant que possible, toute irritation potentielle due à l’activité sexuelle sera minimisée. Dans une nouvelle relation, il est important de faire comprendre à votre partenaire que le psoriasis n’est pas contagieux et d’avoir une conversation sur cette affection. Si la peau de vos parties génitales est mal contrôlée ou si vous souffrez d’une poussée, il peut être sage de reporter toute activité sexuelle qui impliquerait cette partie de votre corps. Le psoriasis est déclenché et aggravé par un traumatisme, c’est pourquoi, pour toute activité sexuelle, il faut veiller à utiliser une lubrification adéquate. La friction excessive peut aggraver le psoriasis.

 

Références:

  1. Edwards SK, Bates CM, Lewis F, [et al.]. UK national guideline on the management of vulval conditions. Int J STD AIDS. 2015, 26, 611–624
  2. Menter A, Korman NJ, Elmets CA, [et al.]. Guidelines of care for the management of psoriasis and psoriatic arthritis: Section 5. Guidelines of care for the treatment of psoriasis with phototherapy and photoche-
  3. Bangsgaard N, Rørbye C, Skov L. Treating Psoriasis During Pregnancy: Safety and Efficacy of Treatments. Am J Clin Dermatol. 2015, 16, 389–398.motherapy. J Am Acad Dermatol. 2010, 62, 114–135.
  4. Fouéré S, Adjadj L, Pawin H. How patients experience psoriasis: results from a European survey. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2005, 19, 2–6.
  5. Welsh BM, Berzins KN, Cook KA, [et al.]. Management of common vulval conditions. Med J Aust. 2003, 178, 391–395.
  6. Meeuwis KAP, de Hullu JA, Massuger LFG, [et al.]. Genital psoriasis: A systematic literature review on this hidden skin disease. Acta Derm Venereol. 2011, 91, 5–11.
  7. Finlay AY, Coles EC. The effect of severe psoriasis on the quality of life of 369 patients. Br J Dermatol. 1995, 132, 236–244.
  8. Gupta MA, Schork NJ, Gupta AK, [et al.]. Suicidal ideation in psoriasis. Int J Dermatol. 1993, 32, 188–190.
  9. Meeuwis KAP, de Hullu JA, van de Nieuwenhof HP, [et al.]. Quality of life and sexual health in patients with genital psoriasis. Br J Dermatol.2011, 164, 1247–1255.

Rédigé par : Aryan Riahi, étudiant de quatrième année en médecine à l’Université de la Colombie-Britannique, 23 janvier 2021

Révisé par: Dr David Adam, 3 février 2021

Traduit par : Liliane Chénard, 7 février 2021

Le 14 février, nous lançons notre campagne #PsoIntimate, une campagne visant à aborder les questions relatives au psoriasis et aux relations intimes.

Sur notre site internet, nous présenterons de nouveaux contenus sur le psoriasis génital, le psoriasis et les relations intimes ainsi que le psoriasis et la fatigue. Assurez-vous de nous suivre sur les médias sociaux (Facebook, Twitter et Instagram) pour participer à la conversation.

Nous organiserons également une séance de questions-réponses en direct avec le dermatologue Dr David Adam. N’oubliez pas de vous joindre à nous le 16 février à 19 h (HE) pour obtenir des réponses à vos questions sur le psoriasis et les relations intimes. Une préinscription est nécessaire et vous pouvez vous inscrire en cliquant ici. Cette séance se déroulera en anglais.

 

  

Nous tenons à remercier les commanditaires suivants pour leur soutien à la campagne #PsoIntimate :

 1  novartis  SUNlogo cmyk